Comment choisir sa protection solaire ?



110_f_2258915_9okumr5gvi0cz5yz8oxydnsc89jydiLes beaux jours approchent et avec eux, l’irrésistible envie de se faire bronzer au soleil aussi. Si les effets bénéfiques du soleil sur notre vitalité et le bon fonctionnement de notre organisme sont prouvés, ses ravages sur notre peau le sont tout autant. Ami ou ennemi, à vous de décider….

L’inégalité devant le soleil

Nous ne sommes pas tous égaux face au soleil. Notre type de peau et principalement ses caractéristiques pigmentaires sont déterminants dans la façon dont nous allons réagir aux rayonnements solaires notamment lors des premières expositions.

En effet, c’est à ce moment que les cellules de notre épiderme amorcent la fabrication de la mélanine, protecteur naturel de la peau contre les ultraviolets (UVA et UVB) responsables des coups de soleil et du vieillissement cutané précoce. Cette production de mélanine met en moyenne 70 heures pour être efficace. Durant cette période, le choix de votre protection solaire va être déterminant.

Les indices de protection des produits solaires augmentent de manière exponentielle. Un indice de protection 2 arrête 50 % des ultraviolets, un indice 20 en stoppe 94 %, un indice 60 n’en laisse passer que 2 %.

A chaque peau, sa protection

Les peaux mates, même si elles réagissent plus facilement au soleil, ne doivent en aucun cas exclure l’utilisation d’une protection solaire efficace.

Les peaux blanches devront utiliser, tout au moins lors des premières expositions, un écran total (au minimum indice 20). Les rousses dont la peau est extrêmement sensible méritent un coefficient de protection 40. Pour les intolérances solaires importantes, des écrans médicaux pourront vous être proposés avec un indice variant entre 50 et 75.

N’hésitez pas à utiliser une crème à indice élevé lors des premières expositions. Elles ne vous empêcheront pas de bronzer et veilleront au respect de votre « capital soleil » tout en garantissant un bronzage qui durera plus longtemps.

Il est souvent difficile de comprendre les informations figurant sur les emballages des produits solaires. Demandez conseil à votre pharmacien en cas de doute.

Plus d’informations sur notre fiche « Le Soleil » >>

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *