DI-ANTALVIC® : arrêt de commercialisation



17

L’agence Européene du médicament () a annoncé jeudi 25 juin qu’elle recommandait, pour toute l’union européene, le retrait des spécialités pharmaceutiques contenant l’association paracétamol/dextropropoxyphéne. Deux raisons principales ont motivé ce retrait définitif : la toxicité du dextropropoxyphéne notamment chez le sujet âgé et le manque de preuve d’efficacité par rapport aux autres .

En France, l’ a indiqué, à la suite de ce communiqué, avoir informé les professionnels de Santé de ne plus precrire les spécialités ou génériques contenant cette association en indiquant un arrêt de commercialisation d’ici un an.

Le dextropropoxyphéne/paracétamol est indiqué comme antalgique de niveau II dans la prise en charge des non soulagées par le paracétamol seul ou l’aspirine. Son utilisation est soumise à prescritpion médicale. Environ une trentaine de spécialités (princeps et génériques) sont disponibles actuellement en France sur le marché.

En France, une dizaine de cas ont été recençés par les centres de pharmacovigilance alors que dans d’autres pays européens prés de 200 à 300 décés annuels sont reportés en rapport avec l’emploi de cette association.

Retrouvez la liste des spécialités contenant cette association et les derniéres recommandations de l’Afssaps en cliquant ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *