Le retour de la grippe aviaire H1N1



L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture met en garde contre une nouvelle épidémie de grippe aviaire H5N1.

Apparue en 2003 pour la première fois, la grippe aviaire H5N1 a entraîné plusieurs centaines de décès dans de nombreux pays entre 2006 et 2008. Reviendra-t-elle cet automne, lors des prochaines migrations d’oiseaux sauvages qui pourraient contaminer les élevages ? C’est la question qui taraude actuellement tous les spécialistes des virus grippaux. D’autant plus que la FAO (Food and Agriculture Organization) vient de recommander « une surveillance et une vigilance accrues, au moment où une souche mutante de ce virus mortel se propage en Asie et au-delà ». L’agence onusienne ajoute que le dernier décès est survenu au début du mois d’août au Cambodge, « où ont été enregistrés huit cas d’infection humaine cette année, tous mortels ».

La situation est d’autant plus inquiétante que, selon la FAO, la forme nouvelle du H5N1 qui se développe depuis 2008, principalement en Chine et au Vietnam, menace directement le Cambodge, la Thaïlande, la Malaisie et risque de toucher la Corée ainsi que le Japon. « Le virus H5N1 n’a cessé de dériver depuis son apparition », explique Jean-Claude Manuguerra, chef de la cellule d’intervention biologique d’urgence à l’institut Pasteur de Paris. « C’est pourquoi ce nouveau variant hautement pathogène, connu sous l’appellation H5N1-2.3.2.1, est résistant aux vaccins actuels. Il affecte aussi bien les volailles dans les élevages que les oiseaux sauvages, qu’il tue en quelques heures. » Afin de remédier au problème, la Chine tente de mettre au point des vaccins contre cette nouvelle souche et les services vétérinaires vietnamiens étudieraient la possibilité d’une campagne de vaccination ciblée cet automne.

« Vigilance accrue »

Lors de la précédente épidémie, le virus responsable de la grippe H5N1 a (…) Lire la suite sur LePoint.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *