Les médicaments à base de Ginkgo biloba sur la sellette



Le rapport bénéfice/risque des médicaments appartenant à la classe des vasodilatateurs périphériques et contenant des extraits de Ginkgo biloba est défavorable. C’est en effet ce qu’a conclu la Commission d’AMM de l’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS).

Les médicaments Tanakan®, Tramisal®, Vitalogink®, Ginkogink®, Ginkgo Biogaran®, Ginkmongo® ont fait l’objet d’une réévaluation de leurs indications en ophtalmologie, ORL, cardiologie, et neurologie. « Leur efficacité a été jugée insuffisante dans toutes les indications », explique l’AFSSaPS.

L’analyse des données a également confirmé le profil de sécurité d’emploi déjà connu pour ces médicaments. Ils présentent « des effets indésirables majoritairement non graves, de type digestifs et cutanés », souligne l’Agence.

« Après examen des données d’efficacité et de sécurité d’emploi, la Commission a conclu que le rapport bénéfice/risque de ces médicaments était défavorable ». L’Agence va prochainement adresser une lettre aux professionnels de santé pour leur faire part de cet avis.

Retrouvez cet article sur destinationsante.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *