L’incontinence urinaire



Ma Pharmacie en Ligne


Rappel :

L’incontinence urinaire se définie comme une perte incontrôlable d’urine qui peut se produire la journée ou la nuit. Ce symptôme peut avoir de multiples origines et touche préférentiellement le sujet âgé de sexe féminin mais peut être également retrouvé chez l’enfant (on parle alors d’énurésie surtout nocturne).
La prise en charge médicale d’une incontinence urinaire est primordiale afin de surmonter l’handicap que peut engendrer ce symptôme sur la vie quotidienne des patients. En effet, les répercussions physiques, sexuelles, professionnelles pour la personne atteinte peuvent être importantes si l’incontinence n’est pas prise en charge. Le diagnostic devra définir le type d’incontinence et y associer la thérapeutique adaptée. L’emploi de protection urinaire, disponible dans le commerce, est également recommandé pour le quotidien des patients.

Conseils du Pharmacien

Quelles peuvent être les conséquences d’une incontinence urinaire non traitée ?

A côté du handicap social et physique que ce symptôme entraine dans la vie quotidienne des malades, l’incontinence urinaire peut provoquer des complications médicales potentiellement graves. Une incontinence non traitée peut engendrer des infections urinaires à répétition. Elle peut également favoriser l’apparition de rougeurs, de plaies ou même d’infections de la peau au niveau génital. Tous ces désagréments peuvent être en partie évités en prenant en charge, dès les premiers signes d’incontinence, cette maladie en consultant son médecin traitant ou un urologue.

A quoi est due l’incontinence d’effort ?

35

Ce type d’incontinence est plus fréquent chez la femme. Elle se définit comme une perte d’urine non contrôlée lors d’un effort physique, d’une toux, d’un éternuement ou encore d’un éclat de rire. La cause à l’origine de ce symptôme est l’affaiblissement des muscles du périnée dû par exemple à des accouchements multiples.

Est-ce que mes problèmes prostatiques peuvent entrainer une incontinence ?

Oui, des troubles prostatiques peuvent entrainer des pertes d’urine. On parle alors d’incontinence par regorgement le plus souvent. Les pertes sont le plus souventnocturnes car la vessie est trop pleine. Dans la journée, vous conservez la plupart du temps le contrôle de vos mictions. Cette incontinence est expliquée en partie par le fait que la prostate va venir comprimer l’urètre ce qui entraine une évacuation difficile de l’urine.

Quelles sont les mesures à prendre pour prévenir l’incontinence ?

Avant tout, une consultation médicale s’impose dès les premiers signes de perte d’urine non contrôlée. Ensuite, dans la vie quotidienne, plusieurs conseils peuvent être donnés afin d’éviter certains désagréments.
Tout d’abord, boire de l’eau de manière raisonnée dans des situations « à risque » notamment lorsque aller au toilette pose problème (voyage, déplacement…). Soignez les premiers signes d’une toux pour éviter toute incontinence dite d’effort et évitez certains aliments irritants pour la vessie tels que l’alcool, le café ou les agrumes. Une bonne hygiène de vie est aussi recommandée (éviter notamment d’être en surpoids) et des exercices des muscles pelviens peuvent être pratiqués afin de renforcer cette région du bassin. Enfin prenez en charge tout signe de constipation ou de troubles prostatiques qui sont des causes connues d’incontinence urinaire

Quelles sont les différentes catégories de protection ?

Les fabricants de protection proposent deux types de produits :

  • les protections pour les fuites urinaires et l’incontinence légère : leur capacité d’absorption est de 500 ml en général. Elles se présentent osus la forme de serviettes périodiques ou protège-slips.
  • les protections pour une incontinence modérée à forte : la capacité varie, selon les modèles, de 500 à 2000 ml. Il s’agit de produits nommés « changes complets » ou « protections anatomiques ».

Pour retrouver les différents modéles de protection disponibles sur le marché, vous pouvez consulter le catalogue de notre partenaire Girod Médical




Je suis enceinte, est ce que je risque d’avoir des pertes d’urine durant ma grossesse ?

33

Très probablement car plus de 50% des femmes enceintes présentent une incontinence pendant leur grossesse. Ces pertes d’urine peuvent également se prolonger après l’accouchement.
L’origine est due aux modifications physiologiques de l’utérus et à la pression qu’il exerce sur la vessie et les muscles pelviens. Les facteurs de risques sont principalement les grossesses antérieures et les accouchements par voie basse. Afin de limiter les risques d’incontinence, suivez bien les conseils de votre sage femme notamment les gestes à faire pour éviter la cambrure lombaire. La rééducation périnéale est également une étape importante pour récupérer rapidement un tonus et une souplesse du périnée.


Une erreur s’est glissée dans cette fiche.

N’hésitez pas à nous contacter en cliquant ici

* Le site « mapharmacie-enligne.com » se dégage de toute responsabilité liée à d’éventuelles conséquences entrainées par l’achat de produits sur un site commercial référencé. Le référencement des produits est réalisé de manière indépendante des sites commerciaux et repose sur l’appréciation du site « mapharmacie-enligne.com ».

Vous avez recherché :

  • PROTECTION URINAIRES FEMMES PHARMACIE LAFAYETTE RENNES