Choisir le bon préservatif !



Taille, couleur et même arôme, présence ou non d’un réservoir… Le choix d’un préservatif repose sur de multiples paramètres qui ne relèvent pas toujours de la fantaisie. A l’approche de vacances estivales longtemps attendues et puisque la période est réputée propice aux rencontres, petit tour d’horizon des points à ne pas négliger.

Marquage CE ou NF. En tout premier lieu, vérifiez que le produit porte bien la norme CE, obligatoire pour tout produit mis sur le marché dans l’un des Etat-membres de l’Union européenne. En matière de préservatifs, elle garantit que le fabricant a bien effectué des tests de solidité et de porosité.



La marque NF est toute aussi importante. Comme le fait valoir la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF), « sa mention indique que le fabricant a choisi de se conformer volontairement à la norme NF EN ISO 4074 de septembre 2002 qui va au-delà du simple marquage CE ». C’est donc un plus incontestable.

La bonne taille…. Small, Medium ou Xtra large : choisir un préservatif d’une taille adaptée, ce n’est pas un détail anecdotique. Trop petit, il risque de comprimer la verge, diminuant le plaisir et dans certains cas, provoquant la rupture de l’enveloppe. Trop grand, il pourrait glisser au cours des rapports, avec tous les risques que cela comporte : grossesse non désirée ou infection sexuellement transmissible.

Encore faut-il déterminer la taille du préservatif idéal. Plusieurs sites comme celui du Roi de la capote, proposent un gabarit de mesure. Vous y apprendrez que la majorité des pénis « acceptent » le gabarit le plus vendu en France, à savoir 178mm de longueur pour 20mm de large. Quant aux grandes tailles, elles vont jusqu’à 215 mm par 57 mm.

Certaines gammes toutefois, misent davantage sur l’originalité que sur le choix de la taille. C’est ainsi que la marque Capricia cible de manière privilégiée les femmes pour leur proposer des préservatifs masculins. Elle leur permet ainsi d’inciter leurs partenaires au safe sex tout en ne négligeant pas leur propre plaisir. Le packaging en fait presque un accessoire féminin à part entière, à glisser dans le sac à main !

Lisez la notice… ne serait-ce que pour savoir comment l’enlever ou le mettre. « Lisez-la pour éviter toute erreur de manipulation ou d’utilisation, qui réduirait l’efficacité du préservatif », insiste la DGCCRF. « La notice vous rappellera aussi quel produit lubrifiant peut être utilisé en complément du préservatif évitant ainsi les risques de déchirure ou de porosité ».

A conserver au sec et à l’abri de la chaleur. Vérifiez également que la date limite d’utilisation ne soit pas dépassée. N’oubliez pas non plus que vos préservatifs doivent être conservés dans un endroit sec, à l’abri de la chaleur et de la lumière directe du soleil. Le simple fait de les laisser dans la boite à gants ou tout simplement dans votre poche de pantalon, pourrait nuire gravement à leur efficacité… (source destinationsante.com)



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *