Que devez vous demander à votre sage femme

Une sage-femme est chargée de promouvoir les soins nécessaires pour une future mère, une mère et son enfant. Elle accompagne les femmes dans les étapes importantes de la grossesse et de l’accouchement. Cependant, il arrive que son accompagnement aille au-delà des implications physiques. Elle peut aussi représenter un soutien moral pour la femme qui va accoucher. Ainsi, elle doit aussi être en mesure d’apporter tous les supports psychologiques utiles pour cette dernière. Mais pour être sûr de vouloir la compagnie d’une sage-femme, certains points sont à considérer.

Quand faire appel à une sage-femme ?

Dès le moment où l’on s’aperçoit que le test de grossesse est positif, on peut déjà envisager de contacter une sage-femme. Cette personne maîtrise parfaitement les normes et les aléas d’une grossesse et de l’accouchement. Par conséquent, si on veut que tout aille bien, on peut la contacter le plus tôt possible. Certaines sages-femmes expérimentées telles que Camille Flieller sage femme à Nancy proposent ce type d’accompagnement. Selon elles, une grossesse accompagnée depuis les premiers mois permet de simplifier l’accouchement.

Quels services propose une sage-femme ?

Avant l’accouchement, une sage-femme surveille l’évolution de la grossesse. Le poids du bébé et de la mère, la détection d’anomalie, le contrôle émotionnel, le régime alimentaire… Voilà des choses importantes qui peuvent influencer le bon déroulement de la grossesse. À partir de la phase du travail, la sage-femme indique à sa patiente toutes les marches à suivre. Elle a le devoir d’évaluer l’ampleur des risques pendant l’accouchement. En cas de complication, elle est apte à faire intervenir un obstétricien. Après l’accouchement, la sage-femme se charge aussi d’apporter les soins nécessaires au nouveau-né.

Son assistance est-elle nécessaire après l’accouchement ?

Avant de passer chez le pédiatre, la sage-femme peut rendre un dernier service. Les nouvelles mères ont parfois du mal à s’adapter à la maternité. Sans doute des moments difficiles, la sage-femme intervient pour leur offrir des conseils. Sur la convalescence, l’alimentation mère-enfant, l’adaptation psychologique… Tous ces points seront importants pour la mère et marquent un grand changement. C’est la raison pour laquelle la sage-femme prodigue ses derniers conseils.

Comment choisir une sage-femme ?

Le choix d’une sage-femme ne se fait pas au hasard. Parce que la grossesse et l’accouchement en dépendent, il faut miser sur ses compétences. Bien que des formations diplômantes doivent être mises en évidence, l’expérience est aussi un atout non négligeable. C’est pourquoi il est aussi plus pratique de se faire recommander une sage-femme. En se renseignant auprès d’une clinique ou d’autres mères, on peut obtenir quelques recommandations. Très souvent, elle peut aussi être désignée d’office par un gynécologue ou une spécialiste-obstétricienne.

Vous aimerez aussi...